oxygénothérapie à domicile sysmed assistance

Oxygénothérapie

SYMPTÔMES

A LONG TERME : Pour l’insuffisance respiratoire chronique grave

  • Insuffisances respiratoires chroniques restrictives
  • Parenchymateuses si PaO2<60 mmHg
  • Broncho-pneumopathies chroniques obstructives :
  • si PaO2≤55 mmHg
  • si 56 mmHg ≤ PaO2 ≤ 59 mmHg associé à au moins un des symptômes suivants :
    • signes de cœur pulmonaire chronique,
    • hématocrites > 55%,
    • pression artérielle pulmonaire ≥ 20 mmHg,
    • désaturation artérielle nocturne non apnéique,

FORFAIT OLT 1 : En poste fixe par concentrateur jusqu’à 5 L/min
FORFAIT OLT 1.31 : En poste fixe par concentrateur INVACARE Platinium9 jusque 9L/min
FORFAIT OLT 2 : Intense (débit O2 > 9L/min) ou déambulation par O2 liquide (débit O2 > 3L/min)
FORFAIT OLT 2.11, 2.12 ou 2.17 : Forfaits de déambulation avec concentrateur fixe + compresseur + 2 bouteilles d’oxygène
FORFAIT OLT 2.13, 2.14, 2.15, 2.16, 2.18 ou 2.19 : Forfaits de déambulation avec un concentrateur portable + un concentrateur fixe (si oxygénothérapie nocturne)

Ces forfaits nécessitent une prescription sur ordonnance notifiant les paramètres de réglage et une DEP (initiale de 3 mois puis à renouveler 1 fois par an) indiquant au minimum les 2 gaz du sang en air ambiant.

A COURT TERME : Pour l’oxygénothérapie transitoire

  • Insuffisances respiratoires à l’issue d’une décompensation aiguë
  • Patients en soins palliatifs ou en fin de vie (cancers évolués) dans le but de permettre le maintien à domicile.

FORFAIT OCT 3 ou FORFAIT ODYSP 3.30 : En poste fixe par concentrateur

Ces forfaits nécessitent une prescription sur ordonnance notifiant les paramètres d’une durée d’un mois (renouvellement deux fois maximum) ou de 3 mois (renouvellement 1 fois) pour les patients en fin de vie.

LA PRISE EN CHARGE

RETOUR A DOMICILE

technicien sysmed assistance nord

Installation et contrôle des appareils par l’équipe Sysmed, fourniture des consommables, éducation sur le fonctionnement de l’équipement (branchement, alarmes et fonctionnement général), éducation sur les mesures de sécurité envers l’oxygène, sur les règles d’hygiène et les procédures de nettoyage. Mise en place du matériel de secours et de déambulation. Remise et explication du dossier de prise en charge avec le carnet de suivi. Information si nécessaire auprès des différents professionnels intervenant au domicile. Compte rendu d’installation envoyé sous format papier ou informatique au médecin prescripteur.

SUIVI A DOMICILE

Visites régulières et programmées, contrôle du respect des paramètres prescrits et maintenance du matériel, contrôle de la qualité et remplacement des consommables. Visite du pharmacien Sysmed : respect des bonnes pratiques pour l’utilisation de l’oxygène à domicile. Éducation du patient et/ou de la famille sur le fonctionnement de l’appareil, les mesures de sécurité envers l’oxygène, d’hygiène et de nettoyage, contrôle de la tolérance et de l’observance du traitement. Information sur le carnet de suivi, compte rendu envoyé sous format papier ou informatique au médecin ou contact direct par téléphone en cas de problème important.

LE MATÉRIEL

CONCENTRATEUR D’OXYGÈNE

Appareil électrique qui extrait l’oxygène de l’air ambiant pour le restituer au patient. Il peut fonctionner 24h/24 jusqu’à un débit maximum pour la plupart des appareils de 5 litres/minutes. Le contrôle technique est réalisé au domicile du patient entre 1 et 3 mois selon la durée d’utilisation et le débit d’oxygène. Une bouteille d’oxygène gazeux est installée en poste de secours en cas de panne de matériel ou panne de courant.

RÉSERVE D’OXYGÈNE LIQUIDE

Réserve spéciale qui contient de l’oxygène sous forme liquide à -183° C. Grâce à un circuit interne, l’oxygène se réchauffe pour alimenter le patient en oxygène gazeux. Un appareil portable peut également être utilisé pour la déambulation. Le patient recharge ce portable à partir de la réserve principale. Le remplissage ou le changement de la réserve s’effectue au domicile du patient chaque semaine ou toutes les deux semaines selon le débit d’oxygène utilisé.

LES INTERFACES

LUNETTE A OXYGÈNE

Les lunettes à oxygène sont destinées à l’administration d’oxygène par voie nasale. La simplicité, la légèreté et la fiabilité offrent un confort au patient. Il existe différentes tailles et différentes courbures des embouts pour une adaptation idéale à l’anatomie du patient. C’est le moyen le plus fréquemment utilisé à domicile.

MASQUE A OXYGÈNE

Il permet par un système de “venturi” d’apporter une concentration d’oxygène importante et précise. Il existe différents masques selon la concentration d’oxygène désirée. L’inconfort au long cours rend l’utilisation peu fréquente. Attention les gaz du sang peuvent changer lors du passage des lunettes au masque d’oxygène.

SONDE NASALE

La sonde nasale est peu utilisée à domicile. Elle requiert beaucoup d’hygiène et sa mise en place est délicate.

CATHÉTER TRANSTRACHEAL

Administration plus directe de l’oxygène, la mise en place de ce cathéter nécessite une intervention chirurgicale. Elle requiert beaucoup d’hygiène et une surveillance rigoureuse.

LES MESURES ET LA SURVEILLANCE

LA SATURATION

A chaque visite de contrôle une saturation en oxygène est faite. Ces points de mesure sont envoyés régulièrement sous forme de graphique au médecin. En cas de saturation anormale, le médecin est alerté immédiatement.

L’OXYMETRIE

Oxymétrie nocturne
Une oxymétrie nocturne est réalisable au domicile du patient sur simple demande et pour tout type de prise en charge, avec ou sans appareillage.

Oxymétrie 24 heures
Une oxymétrie de 24 heures est proposée au médecin pour tout patient sous oxygène afin de vérifier la saturation au cours de ses activités habituelles. Cette oxymétrie peut faire apparaître des désaturations importantes à certains moments de la journée, lors de sortie, l’analyse de cette oxymétrie peut permettre d’ajuster la prescription de déambulation. Cette mesure est réalisée avec un oxymètre de type montre, très peu gênant pour le patient et très simple d’utilisation. Une fiche de renseignement est remise au patient afin qu’il note les différentes activités de la journée.

L’INFORMATION

Un compte rendu est réalisé à chaque visite au domicile du patient, lors d’installation, de contrôle ou de dépannage. Ce document est envoyé au médecin prescripteur par courrier ou peut être consulté sur le site Sysmed Assistance via un accès sécurisé et codé. Le médecin prescripteur peut recevoir un livret reprenant l’ensemble des derniers compte-rendus de ses patients.